LA  BALEINE   

de SYLVÈRE PETIT | long-métrage de fiction | 90' | 2020  

La Baleine est le premier long-métrage de fiction de Sylvère Petit. Explorateur du vivant sous toutes ses formes, Sylvère invite d’autres espèces dans nos histoires humaines pour, ensemble, inventer de nouveaux récits. La Baleine poursuit cette quête aventureuse et convie le plus grand des mammifères dans l’histoire d’un homme, d’un chien, d’une chouette, d’une corneille et des micro-organismes. C'est un film au souffle romanesque sur les interdépendances entre les vivants et les morts. Et pour Sylvère, comme pour son protagoniste Jean, découper une baleine, c’est pas la mer à boire ! Mais nous ne voulons pas trop vous en dire… Alors, en attendant de vous embarquer sur le tournage, nous partagerons peu à peu ici avec vous les étapes du développement : les résidences d’écriture, les rencontres scientifiques, les repérages à venir, les recherches de financements et de partenaires (nous sommes déjà accompagnés par un distributeur, un vendeur à l'international, une coproduction Belge, le CNC, la Région Occitanie), le casting, la constitution de l’équipe, etc.

  • Facebook

SYNOPSIS   

Automne 1989.
Une tempête réveille la Méditerranée. Un village est dévasté, les récoltes saccagées. Sur la plage, les vagues abandonnent le corps d'une baleine.
Avec son tracteur, sa benne à vendanges et trois couteaux de cuisine, Jean, un vigneron misanthrope, veut sauver le squelette du cétacé d'un dynamitage sanitaire. La baleine est annoncée porteuse de maladies.
Morceau par morceau, de jour comme de nuit, la plus grande des créatures terrestres défile devant l’école, l’église, la mairie, et réveille les peurs et les inconscients parmi les villageois.
Mais Jean est gravement malade. Il ne pourra mener seul sa folle entreprise. La chouette Blanche, la corneille Lazare, le chien Couille-Molle, Ariane l'institutrice, Manu le vétérinaire, mais aussi les enfants du village et les micro-organismes vont transformer l'aventure en une histoire collective.


(Librement inspiré de l'histoire réelle de J.L. et P.Fabre.)

Finalisation de la version 5 du scénario !  

" Ces mois-ci, j'ai eu de longues discussions - face à face et sincères - avec La version 5.
Alors qu'elle n'était qu'une V1 ou même une V2, il est évident que j'étais celui qui parlais le plus. J'en imposais. Mais petit à petit, la confiance a grandi et elle s'est mise – la V5 - à prendre la parole plus que de coutume (au propre comme au figuré). Depuis peu, je dois même avouer que je me fais tout petit face à ses argumentations, ses revendications, ses envolées lyriques et parfois même ses colères ... "

Sylvère Petit, avril 2020.

Aide au développement du Centre National de la Cinématographie et de l'image animée (2019), et de la Région Occitanie (2019).
Sélection annuelle Groupe Ouest 2019.
Sélection aux Rencontres de Coproduction Francophone 2019.
Prix de l'Audace artistique et culturelle - Hôtel Matignon 2018.

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icône
  • Vimeo sociale Icône
  • Youtube
  • Instagram

MENTION LÉGALES

Conception — Réalisation :

Lucas Berger, Élodie Dombre, Sirine Madani, Loïc Nouet

Logo "On dirait le Sud" : Toma Dutter | tomadutter@gmail.com 

Propulsé par WIX

Hébergement : http://www.ovh.com

© 2020 Les Films d'Ici Méditerranée